Voyage Voyage

 

 

ARRIVAGES

  • Cam to Appear in Macy’s 91st Annual Thanksgiving Day Parade mercredi 22 novembre 2017
      Acclaimed singer/songwriter Cam will be sharing her holidays with millions this Thursday, November 23, as she appears in the 91st Annual Macy’s Thanksgiving Day Parade, one of America’s favorite seasonal spectaculars. During the two-and-one-half mile parade route on 34th Street in New York City, the Grammy, CMA, ACM, CMT and AMA nominated artist will […]
    Jessica
  • Hunter Hayes, Brett Young Help Bring Christmas to Deserving Kids mercredi 22 novembre 2017
    For 35 years, the Christmas 4 Kids organization has brought joy to thousands of children in the middle Tennessee area that might not otherwise get to experience it. Each year, more than 400 underprivileged children attend a Christmas party and then get to shop at Walmart with a chaperone for their Christmas gifts. The country […]
    Nicole
  • LoCash Goes Gold with “I Know Somebody” mercredi 22 novembre 2017
    LOCASH continues to strike GOLD in a stellar 2017 with their chart-topping single “I Know Somebody.” The song has been officially certified GOLD by the RIAA, recognizing the track’s 500,000 sales and streams combined. “We can’t thank Country radio, Reviver Records and our fans enough for helping to make ‘I Know Somebody’ our second GOLD […]
    Tawny Tucker

Action Banjo

Pages Tree

Merle Haggard, une légende disparaît

Merle HaggardMerle Haggard† est mort, ce mercredi 6 avril 2016 à Palo Cedro en Californie, le jour de son 79e anniversaire (né en 1937 à Bakersfield, Ca). Merle chantait pour les prisonniers, les laissés-pour-compte et autres déshérités de la vie. Il louait aussi sa fierté d’américain dans des succès tels que Okie from Muskogee, Sing Me Back Home, Fightin’ Side of Me.

Lance Roberts, son agent artistique, précise que Merle Haggard est décédé dans sa maison des suites de complications d’une mauvaise pneumonie.

Merle Haggard a enregistré près de 40 titres, n°1 pendant une carrière musicale qui a duré soixante ans depuis les années 1960 jusque dans la décade 2010.

Petit délinquant sorti au bout de quinze ans de la prison de San Quentin, Ca, Merle s’est forgé une robuste image de hors la loi, laquelle lui a permis de vendre des millions de disques. C’est dans cette prison, que le 24 février 1969, Johnny Cash y joua devant des détenus. Le concert fut enregistré sur disque et filmé par la chaîne de télévision Granada TV. Merle s’est occupé des trois concerts de Johnny Cash à San Quentin. En voyant Cash jouer, Haggard s’est décidé à remonter la pente et à reprendre la musique. Plusieurs années après, lors d’un concert de Cash, Haggard a été dire à Johnny qu’il avait apprécié son concert à San Quentin. Johnny Cash répondit : « Merle, je ne me rappelle pas bien de vous lors de ce concert ». Merle Haggard lui répondit « Johnny, je n’étais pas dans le groupe, j’étais dans l’assistance ! »

Les hommages ont immédiatement commencé à affluer du monde de la musique country et au-delà.
« La musique country a subi l’une des plus grandes pertes.. », a déclaré Charlie Daniels sur Twitter. « Repose en paix Merle Haggard », « L’amour et les prières pour la famille Haggard », « Merle a été un pionnier … un véritable artiste … une légende », a ajouté Carrie Underwood. « Il n’y aura jamais un autre comme lui « , « Il n’y a pas de mots pour décrire la perte et la douleur sentir dans l’ensemble de la musique avec le passage du Merle Haggard . Merci Dieu pour sa vie et chansons », a déclaré le chanteur Brad Paisley.

Sing Me Back Home

Fightin’ Side of Me avec George Strait

 

Hommage à Bill Keith

Bill Keith Courville France

Un témoignage de Jean-Marie Redon.

Bill Keith était un génie musical. Il n’est pas exagéré de dire que les trois piliers du banjo moderne sont : Earl Scruggs, Don Reno et Bill Keith. Tous les autres banjoïstes, s’ils ont apporté leur propre style et innovations se sont reposés sur les techniques inventées par ces trois musiciens. Il se peut que nombre d’entre nous, surtout en Europe, les plus jeunes sans doute, ne mesurent pas le réel impact qu’a eu Bill sur la musique de banjo de notre époque. Bill venait souvent en Europe, il se comportait de manière simple et amicale et il était souvent disponible. On peut aisément croire que quelqu’un d’aussi proche et amical ne peut pas être un musicien exceptionnel mais seulement un excellent joueur de banjo.

Comment j’ai rencontré la musique de Bill.
Alors que j’étais un apprenti banjoïste et que je commençais tout juste à comprendre la musique de Scruggs, j’ai découvert un disque qui à son époque a été une borne dans la musique Bluegrass : Red Allen, Frank Wakefield and the Kentuckians. Dans cet album il y avait deux banjoïstes. L’un d’eux était Bill Keith. Et là, je n’en ai pas cru mes oreilles. Ce son était entièrement nouveau. Il m’était absolument impossible d’imaginer comment on pouvait jouer comme cela. Les deux breaks de banjo sur l’instrumental de mandoline de Frank Wakefield New Campton Races restent encore pour moi aujourd’hui la musique de banjo bluegrass la plus élaborée.

Comment j’ai rencontré Bill.
Alors qu’il se trouvait dans un Folk Club parisien, (le T.M.S. début des années 70.) Eric Kristy, guitariste avec lequel je jouais dans le groupe « Bluegrass Connection » a rencontré un banjoïste américain. Il discute avec lui et tape le bœuf. Dans la discussion Eric tente de décrire à ce banjoïste (Bill) ce que sont les Scruggs/Keith pegs. Et la réponse est : « je sais, c’est moi qui les ai inventées avec un copain ». Le soir même Eric frappait à ma porte pour me demander ce que je dirais s’il invitait Bill Keith à diner chez moi ? Je ne l’ai pas pris au sérieux et un quart d’heure plus tard il passait ma porte en compagnie de Bill. Par la suite Bill est venu souvent en France et il tournait en Europe avec des musiciens français.

La méthode de banjo Keith, Redon.

Plusieurs années plus tard, j’ai eu l’opportunité d’accompagner le célèbre guitariste Marcel Dadi. Marcel avait écrit une méthode de guitare pour les éditions Warner/Chappel. Cette méthode remportait un succès commercial important. Profitant de ce contact et venant d’enregistrer mon premier album de banjo, je proposai à cet éditeur une méthode de banjo. Avec l’appui de Marcel Dadi le projet fut retenu. Alors que je commençais à travailler sur cette méthode, j’ai reçu la visite de Bill Keith qui m’a fait une proposition que je ne pouvais pas refuser. Ecrire ensemble cette méthode de banjo. Nous avons travaillé intensément et un mois plus tard la méthode était terminée. Avec la collaboration de Bill cette méthode est devenue bien sûr plus élaborée, surtout sur le chapitre « théorie musicale ». Mais cet ouvrage n’est pas une méthode sur la technique de Bill Keith, c’est seulement une méthode de banjo en français car c’était le besoin de l’époque. Ces derniers temps cette méthode a été traduite en anglais par les éditions Melbay.

Bill, s’il pouvait parfois avoir un caractère un peu difficile, était sincère en amitié. Il aimait le partage. Sans doute un peu timide il n’aimait pas être mis en avant et n’aimait pas les compliments. Nous avons été nombreux à rencontrer ce musicien exceptionnel et nous avons pensé de part son attitude qu’il était notre ami. Il laisse un grand vide dans notre univers mais il ne sera pas oublié tant que la musique de banjo existera.

1/3123