Voyage Voyage

 

 

ARRIVAGES

  • Blake Shelton is Loving His New Title of ‘Sexiest Man Alive’ vendredi 17 novembre 2017
    Blake Shelton is having a blast with his new title, Sexiest Man Alive. The singer recently read some of his haters’ social media posts, and it’s hysterical. I’ll be honest, his sense of humor is damn sexy. Blake also paid a visit to Ellen DeGeneres to talk about his new sexy status, and the look […]
    Tawny Tucker
  • Miranda Lambert Launches Lifestyle Brand at Boot Barn vendredi 17 novembre 2017
    Miranda Lambert has partnered with Boot Barn Holdings, Inc. on Idyllwind, a lifestyle brand which includes apparel, accessories and cowboy boots. Idyllwind Fueled by Miranda Lambert will be introduced this holiday season in select Boot Barn stores in California, Texas, Tennessee, Nevada, Florida, Minnesota, South Dakota, Colorado and Arizona. The full collection launches next fall. […]
    Tawny Tucker
  • Luke Bryan Releases “O Holy Night” – Listen vendredi 17 novembre 2017
    Get in the holiday spirit a little early with Luke Bryan’s new version of “O Holy Night.” The singer channels his country crooner to deliver a powerful holiday classic.
    Tawny Tucker

Action Banjo

Pages Tree

Hommage à Bill Keith

Bill Keith Courville France

Un témoignage de Jean-Marie Redon.

Bill Keith était un génie musical. Il n’est pas exagéré de dire que les trois piliers du banjo moderne sont : Earl Scruggs, Don Reno et Bill Keith. Tous les autres banjoïstes, s’ils ont apporté leur propre style et innovations se sont reposés sur les techniques inventées par ces trois musiciens. Il se peut que nombre d’entre nous, surtout en Europe, les plus jeunes sans doute, ne mesurent pas le réel impact qu’a eu Bill sur la musique de banjo de notre époque. Bill venait souvent en Europe, il se comportait de manière simple et amicale et il était souvent disponible. On peut aisément croire que quelqu’un d’aussi proche et amical ne peut pas être un musicien exceptionnel mais seulement un excellent joueur de banjo.

Comment j’ai rencontré la musique de Bill.
Alors que j’étais un apprenti banjoïste et que je commençais tout juste à comprendre la musique de Scruggs, j’ai découvert un disque qui à son époque a été une borne dans la musique Bluegrass : Red Allen, Frank Wakefield and the Kentuckians. Dans cet album il y avait deux banjoïstes. L’un d’eux était Bill Keith. Et là, je n’en ai pas cru mes oreilles. Ce son était entièrement nouveau. Il m’était absolument impossible d’imaginer comment on pouvait jouer comme cela. Les deux breaks de banjo sur l’instrumental de mandoline de Frank Wakefield New Campton Races restent encore pour moi aujourd’hui la musique de banjo bluegrass la plus élaborée.

Comment j’ai rencontré Bill.
Alors qu’il se trouvait dans un Folk Club parisien, (le T.M.S. début des années 70.) Eric Kristy, guitariste avec lequel je jouais dans le groupe « Bluegrass Connection » a rencontré un banjoïste américain. Il discute avec lui et tape le bœuf. Dans la discussion Eric tente de décrire à ce banjoïste (Bill) ce que sont les Scruggs/Keith pegs. Et la réponse est : « je sais, c’est moi qui les ai inventées avec un copain ». Le soir même Eric frappait à ma porte pour me demander ce que je dirais s’il invitait Bill Keith à diner chez moi ? Je ne l’ai pas pris au sérieux et un quart d’heure plus tard il passait ma porte en compagnie de Bill. Par la suite Bill est venu souvent en France et il tournait en Europe avec des musiciens français.

La méthode de banjo Keith, Redon.

Plusieurs années plus tard, j’ai eu l’opportunité d’accompagner le célèbre guitariste Marcel Dadi. Marcel avait écrit une méthode de guitare pour les éditions Warner/Chappel. Cette méthode remportait un succès commercial important. Profitant de ce contact et venant d’enregistrer mon premier album de banjo, je proposai à cet éditeur une méthode de banjo. Avec l’appui de Marcel Dadi le projet fut retenu. Alors que je commençais à travailler sur cette méthode, j’ai reçu la visite de Bill Keith qui m’a fait une proposition que je ne pouvais pas refuser. Ecrire ensemble cette méthode de banjo. Nous avons travaillé intensément et un mois plus tard la méthode était terminée. Avec la collaboration de Bill cette méthode est devenue bien sûr plus élaborée, surtout sur le chapitre « théorie musicale ». Mais cet ouvrage n’est pas une méthode sur la technique de Bill Keith, c’est seulement une méthode de banjo en français car c’était le besoin de l’époque. Ces derniers temps cette méthode a été traduite en anglais par les éditions Melbay.

Bill, s’il pouvait parfois avoir un caractère un peu difficile, était sincère en amitié. Il aimait le partage. Sans doute un peu timide il n’aimait pas être mis en avant et n’aimait pas les compliments. Nous avons été nombreux à rencontrer ce musicien exceptionnel et nous avons pensé de part son attitude qu’il était notre ami. Il laisse un grand vide dans notre univers mais il ne sera pas oublié tant que la musique de banjo existera.

Jimmy and The Mustangs

Du bon Rockabilly comme on aime !

Jimmy and the Mustangs est un groupe de rockabilly américain mené par Jimmy Haddox. Émergeant de la scène Punk en Californie du Sud dans les années 1980, Jimmy et les Mustangs jouent leur premier concert à guichet fermé en première partir des célèbres nanas, les The Go-Go’s.

En 1982 Justine est un bel exemple du coté déjanté punk associé au rockabilly.

À l’époque, le son « roots » du band est alimenté par des jeux de guitares déchirantes avec fureur,  contrairement à leurs prétendants punk de l’époque. Le groupe progresse ensuite avec un son plus affirmé et Jimmy et les Mustangs se taille alors un style rockabilly swingy du Los Angeles.

De célèbres Discothèques d’Hollywood telles  The Whiskey, Roxy et Starwood mettent à l’affiche Jimmy et les Mustangs en ouverture pour des groupes typiques de L.A. tels que ceux des X, The Blasters et des Los Lobos ainsi que des groupes de passage plus connus tels que Chuck Berry, Les Stray Cats et Joe Ely, juste pour en nommer quelques-uns. Il ne fallut pas alors plus longtemps pour que Jimmy et les Mustangs soient aussi en tête d’affiche dans les mêmes clubs aussi avec des concerts à guichets fermés.

Dans un numéro du Los Angeles Times un article à propos de leur show Roxy (1982) jouant à guichet-fermé, les décrit ainsi : « filled with quiff-headed rocking cats and their petticoated kittens » (c’est plus rigolo en anglais).

Peu de temps après leur participation au show privé de Robert Plant de Led Zeppelin qui les avait invités à se produire lors de son show privé, le groupe a été interpellé par Bruce Springsteen, lequel les a rejoint sur scène. Un Coast Tour East suivi. En rentrant chez lui à Los Angeles, le groupe a reçoit alors son premier contrat d’enregistrement avec Vanity Records, et vend un bonus de 40.000 copies.

Jimmy Haddox film Voyage Rock Aliens 1984Belle performance aussi pour le single Rad (pour Jimmy Haddox qui exécute superbement ce « Baby Come Back »).

La Télévision et le Cinéma apparences observées, y compris une apparition dans l’épisode final de la série TV sur CBS Television intitulée Square Pegs en 1983. Un EP éponyme arrive sur Curb/MCA et inclus la chanson Justine, laquelle a été tournée dans une vidéo et bénéficie d’un passage sur MTV.

En 1984, le groupe passe dans la comédie musicale à la fois comique et ciné-club maintenant. Voyage of the Rock Alien ; les musiciens jouent aussi leur son propre rôle (Jimmy joue Duke). Dans cette cette comédie il y a aussi Ruth Gordon, (1896- †1985) laquelle reçut un des Golden Globes en 1966 en même temps que Nathalie Wood.. Avec le recul on passe un bon moment. Le film est complet sur YouTube et encore sur DVD, même en blu-ray, quasi introuvable mais disponible.

Casting complet de la comédie musicale : IMDb
Bande annonce 

Depuis son déménagement à Austin au Texas, Jimmy a enregistré un CD éponyme et a mis sur pied un nouveau Mustangs line-up sorti le 1er octobre 2015, Another Round. que nous avons beaucoup aimé, tant l’enregistrement, le son, la voix, du rockabilly teinté de swing et jazzy.

Aujourd’hui les titres ont évolué et c’est un grand professionnel qui nous enchante toujours.
Nous avons hâte de recevoir pour la première fois en France, Jimmy and the Mustangs !

Jimmy and the Mustangs - Another Round