Voyage Voyage

 

 

ARRIVAGES

  • Barrett Baber’s “Still Stands” Featured in New Documentary lundi 24 avril 2017
    Arkansas native and rising country music star, Barrett Baber, has written an inspiring song titled “Still Stands,” to be featured in an upcoming documentary film called Danger Close.  Barrett first arrived on the country scene by achieving Top 3 status on Season Nine of The Voice. Danger Close follows award-winning female war reporter, Alex Quade, […]
    Jessica
  • Maggie Rose Joins Craig Morgan for on “4xLife” dimanche 23 avril 2017
    Maggie Rose joins Craig Morgan on “4xLife” (available today). Maggie and Craig co-wrote the adventure-inspired track, diving into the feeling of driving with the windowns down and dreaming of the future as a teen. Whether cruising through the backroads of a smalltown in your first car, rolling through town with your windows down and the […]
    Jessica
  • Smithfield Celebrate Successful Run of Hometown Shows dimanche 23 avril 2017
    Currently playing gigs across the country on the inaugural SiriusXM The Highway “Highway Finds” tour, groundbreaking duo Smithfield are celebrating a successful run of shows in their home state of Texas. Highlights of the trip include a performance at their whiskey partners’ headquarters in San Antonio, Rebecca Creek Distillery and a live interview and performance […]
    Jessica

Action Banjo

Waylong Jennings

Waylon JenningsMercredi, 13 février 2002 – 18h40 NASHVILLE, TN. – Waylon Jennings, qui a défini le mouvement dissident de la country music, est mort mercredi 13 février 2002 après une longue bataille, suite à des problèmes de santé liés au diabète. Il avait 64 ans. Le porte-parole de Waylon Jennings Schatzie Hageman dit que Waylon est mort paisiblement dans son sommeil en sa demeure située en Arizona. Waylon Jennings, chanteur, auteur et guitariste, a enregistré 60 albums, avec 16 titres classés N° 1 dans une carrière qu’il a enjambée en cinq décennies.

Il a avait été introduit au Country Hall of Fame en octobre 2001. Waylon Jennings - courtoisie Waylon.comDepuis, des problèmes de santé liés au diabète ces dernières années avait handicapé sa marche. En décembre, il avait du être amputé de sa jambe gauche à l’hôpital de Phoenix en Arizona.

Waylon Jennings et son épouse, la chanteuse Jessi Colter, avait vendu leur maison de Nashville un an auparavant pour déménager à Chandler, en Arizona. Willie Nelson et Waylon Jennings jouèrent les duets tels que « Mammas Don’t Let Your Babies Grow Up to Be Cowboys «  » Luckenbach «  et « Good Hearted Woman « . Ces chansons de la décennie 19 70 consolidèrent un son progressif et cet esprit plutôt agité fut adopté plus tard par Travis Tritt, Charlie Daniels, Steve Earle et bien d’autres. Sa voix résonnante et autoritaire fût également mise à profit pour relater le très populaire show télévisé « The Dukes of Hazzard « . Le thème générique chanté par Walyon pour cette émission, fut vendu à des millions d’exemplaires. « j’avais visé le récit pour enfants et ça a marché « , a-t-il dit lors d’une interview de l’Associated Press en 1987.Son chapeau de cow boy noir assorti d’une redingote couleur d’ébène était légendaire, et accentuaient sa barbe et sa moustache noires. Souvent reclus hors de la scène, il jouait une musique très terroir (dans le sens originel du mot country), dure sur les bords. Complexe, l’image de Waylon Jennings était cependant bien celle d’un résistant en lutte contre les labels commerciaux, pour que la musique puisse se jouer librement. Au sujet de son indépendance, il dit un jour:  » il y a toujours une plus de manière de faire quelque chose – la votre ».

Certains titres de ses albums ont nourri sa forte personnalité : « Lonesome, On’ry and Mean « , « I’ve Always Been Crazy « , « Nashville Rebel« , « Ladies Love Outlaws  » et « Wanted: The Outlaws.  » Il a souvent refusé d’assister à des shows de récompenses musicales pour les raisons que les interprètes ne devraient pas se concurrencer les uns contre les autres. En dépit de ses sentiments, Waylongs Jennings a remporté deux Grammy Awards et quatre autres de la Country Music Association. Il n’a pas assisté l’année dernière à son introduction au Country Music Hall of Fame.

En 1959, sa carrière fut très d’être stoppée par une tragédie. Il était engeristré pour prendre l’avion qui s’écrasa, tuant à son bord Buddy Holly, Ritchie Valens and The Big Bopper. Waylon Jennings avait cédé son siège sur l’avion au Big Bopper, qui était alors malade et qui avait voulu voler, plutôt que de voyager en autobus en laissant les autres à part. Lui et Holly étaient déjà amis, lorsqu’ils étaient teenagers à Lubbock, au Texas, et Waylong Jennings faisait partie du groupe de Buddy Holly. « D‘abord ce que j’ai appris de Buddy, c’était une attitude, » dit-il. « Il aimait la musique, et il m’a enseigné qu’elle ne devrait avoir aucune barrières contre elle.  »
Né à Littlefield, au Texas, Waylon Jennings est DJ radio à 14 ans, puis forme son propre groupe peu après. Au début des années soixante Waylon Jennings joue régulièrement dans un nightclub de Phoenix, AZ. En 1963, il a signe chez Herb Alpert A&M Records, puis chez RCA à Nashville, TN très peu après après Chet Atkins.
Une fois à Nashville, lui et Johnny Cash deviennent amis et compagnons de chambre. Ses disques figurent au hit parade dès le milieu des années 60 et son apogée au milieu des années 70.
A propos de son image de hors-la-loi, il a disait :  » c’était un bon outil de marketing. Dans un sens je suis cet outil. Vous commencez à salir ma musique, j’en prends acte. Aussi longtemps vous serez honnête avec moi, autant je serais pareil avec vous. Mais je fais toujours les choses à ma manière « .

Ses autres succès sont « I’m a Ramblin’ Man, » « Amanda, » « Lucille, » « I’ve Always Been Crazy » et « Rose in Paradise ». Son album  « Greatest Hits » ( 1979) s’est vendu à 4 millions d’exemplaires – succès rare dans la country music à cette époque. Au milieu des années 80, il est re joint par Willie NelsonJohhny Cash et Kris Kristofferson pour former le quartet des Highwaymen, afin d’enregistrer et tourner ensemble. «  je voudrais que l’on se rapelle de moi pour ma musique – pas nécessairement par quelles personnes qui nous ont juste vu pour nous voir – mais par ce qu’elles ont ressenti quand elles parlent de vous,  » dit-il en 1984. « Certaines personnes ont leur musique. Ma musique m’a « .

filmIl fit quelques incursions occasionnelles dans des séries TV, telles que « Stagecoach » et « Oklahoma City Dolls, » « plus le film « Follow That Bird » et un film de série-B « Nashville Rebel. »

Il dit aussi avoir passé 21 ans sous l’emprise de drogues et avec une accoutumance à la cocaïne qui lui coûtait $1,500 par jour. « j’ai cotoyé plus de drogues qu’aucun n’en a jamais vu dans sa vie » rapporte-il dans le magazine Close Up de la Country Music Association en 1994. En 1977, il est arrêté dans un studio d’enregistrement à Nashville, TN et accusé d’usage et de possession de cocaïne avec l’intention de distribuer. Plus tard, les charges furent écartées.
Il brisa ses habitudes en 1984 en louant une maison en Arizona. Lui et Colter, sa quatrième épouse, se marrièrent en 1969. Ils ont eu un fils, Shooter.

Waylon Jenning’s Family
1117-17th Ave. S.
Nashville, TN 37212
USA

Shania Twain

Shania TwainArtiste complète, Shania Twain arriva en France avec une voix hors du commun et un talent à multiples facettes.  Shania Twain est hélas encore méconnue des scènes françaises. L’industrie du disque en France banissant largement le genre « County », les rayons n’affichaient la country uniquement légendaires..

RTL et NRJ passent alors régulièrement une nouvelle version de son fabuleux « Man ! I Feel Like A Woman » mais, celle-ci affecte sa voix au profit d’une instrumentation qui ne flattent que les basses de nos autoradios ou celles des boites de nuit. Ce n’est décidément pas une réussite. L’original américain est bien meilleur, ciselé, percutant, équilibré, que cette pâle version dite Pop-rock « Européenne ».

En même temps, il est heureux que les français commencent à comprendre que la Musique Country produit des Stars qui se révèlent être des artistes de premier plan, et qui sont aussi extrêmement photogéniques. Qui s’en plaindrait ?

Avant de prendre connaissance du phénomène SHANIA TWAIN d’alors, nous vous invitons à apprécier son potentiel :

Ses débuts dans la musique traditionnelle l’ont portée au firmament du genre musical le plus populaire des États-Unis, la Country Music.

Man I Feel Like A Woman ! (Real Audio : 30 sec.)

LE PHÉNOMÈNE SHANIA TWAIN

Quand Shania Twain lança sa carrière phénoménale il y a sept ans à peine, elle choisit de promouvoir ses albums avec des clips vidéo plutôt que de faire des tournées. Maintenant, trois albums et 15 vidéos musicales plus tard, Shania Twain est l’une des chanteuses les plus côtées aux Etats Unis (meilleure artiste New Country de l’année 1999), avec des ventes dépassant les 20 millions d’albums diffusés dans le monde entier. Shania Twain a exposé comment ses vidéos musicales l’ont aidé à se hisser au top dans une émission exclusive de deux heures, SHANIA’S VIDEO BIO, sur CMT.

Country Music Television. C’était la première d’une série de spéciales VIDEO BIO sur la chaîne de télévision dédié à la Country Music .. (non disponible depuis l’Europe).

Shania Portrait - Tendrement ...

CMT a présenté SHANIA’S VIDEO BIO le samedi 8 août 1998 de 1:00 pm à 3:00 pm, (Eastern Time) – (redifusions : 10:00 pm à Minuit, ET; Lundi 10 août de 5:00 pm à :00 pm ET; jeudi 13 août de 10:00 am à Midi, ET; et vendredi 14 août de 8:00 pm à 10:00 pm, ET).Shania Twain - Romantique ... La Belle ...Pour Shania Twain,ces vidéos étaient cruciales. « C’est réellement une réelle performance dans ma carrière depuis les quatre dernières années, et je pense que les volumes parlent d’eux mêmes. »

Dans SHANIA’S VIDEO BIO, Shania Twain révèle sa vidéo préférée, « The Woman In Me », la vidéo la plus marrante à tourner, « (If You’re Not In It For Love) I’m Outta Here; » la plus physique, « You Win My Love, » et la vidéo qui a eût le plus fort impact sur sa carrière, « Any Man Of Mine. » le clou de l’émission fût le moment où elle a raconté des histoires drôles, avec ses propres anecdotes vécues. Elle détailla tous les aspects du montage de ses vidéos, depuis le concept initial jusqu’à l’édition finale et la diffusion.

La collection des vidéos de Shania Twain :
« What Made You Say That, » « Dance With The One That Brought You, » « You Lay A Whole Lot Of Love On Me, » « Whose Bed Have Your Boots Been Under, » « No One Needs To Know, » « Home Ain’t Where His Heart Is Anymore, » « God Bless The Child, » « Love Gets Me Every Time, » et « You’re Still The One.

Shania TwainIls disent que les dames qui chantent des chansons country sont d’une espèce à part. Et que les dames qui écrivent leurs chansons country, et bien, sont d’une espèce plus rare encore. Mais les dames qui font les deux — oh la la ! maintenant il y a du cœur et de l’âme dans toute chose, et les femmes qui donnent une conscience et une forme à la country music, avec beaucoup de romantisme d’origine féminine, et ce, naturellement, sans fard. « J’aime écrire des histoires, » dit Shania Twain, « L’écriture des chansons et mon passe-temps favoris. J’aime donner à chaque chanson sa propre personnalité, son ton et chanter chacune d’elles dans son propre style. »

Shania Twain a bien conscience de ses prérogative de femme en en profite à merveille. « Come On Over » est son troisième album (Mercury Records), seize chansons écrites par Shania avec son mari et producteur, Robert John « Mutt » Lange. C’est son premier nouveau disque en plus de deux ans et demi, depuis le phénomène 9-fois disque de platine, à savoir « The Woman In Me« . Cet album, qui a été dépassé les 3 million d’unités hors USA, continue de casser tous les records au Hit Parade des Ventes d’Albums Country du fameux du Billboard, tenant plus de 140 semaines en continu comme le CD « Come On Over » de Novembre 1997.

Pour sa réussite, Shania a remporté les honneurs du Billboard en tant que Meilleur Album Country d’Artiste 1996 – Top 1. Son « Grammy Award » pour le Meilleur Album Country s’ est répété par l’Académie de Country Music et ses « Canadian Country Music Awards » (Album de l’Année) ; et elle a été nominée « Favorite New Country Artist or Favorite Female Country Artist » par les « American Music Awards », « Blockbuster Entertainment Awards », « Canada’s JUNO Awards », « World Music Awards », etc. Ses videos ont remporté des récompenses similaires sur les CMT (Country Music Télévision, U.S. et en Europe), « ABC Radio Networks » et d’autres encore. L’une des plus télégénique figure sur la planète, et sans doute sa vidéo promotionnelle, dont les clips ont été compilés sur « The Complete Woman In Me Video Collection. »

En même temps, la presse édite une série d’article depuis le « Time » et « Newsweek » jusqu’à l' »Esquire », « Interview », « Entertainment Weekly » et « People ». Elle s’est produite aux « CMA Awards », les « AMA’s », les « Grammys », le « Billboard Music Awards », « World Music Awards », le Gala pour le Président au « Ford’s Theater », le « Late Show avec David Letterman, » Le « Tonight Show with Jay Leno, » « Vanessa Williams’ Christmas Special, CNN Showbiz Today » et tant d’autres. Le 24 Septembre 1997, les téléspectateurs des « CMA Awards » ont eût le privilège d’apprécier « Love Gets Me Every Time, » le premier single de « Come On Over ».

« Love Gets Me Every Time » est typique du sens spécial mêlant joie-humour-et-fun que Shania laisse éclater dans « Come On Over » dans des titres tels que « Don’t Be Stupid (You Know I Love You) » et les Fans de « That Don’t Impress Me Much. » apprécieront sa vraie nature dans « Honey, I’m Home, » « Man! I Feel Like A Woman, » et le memue-ménage de « Rock This Country. » Elle a conscience de faire partie des meilleurs auteurs de ballades et chanteurs du moment notamment dans « From This Moment On, » un duo avec Bryan White ; le goûteux Tex-Mex/Cajun, « I Won’t Leave You Lonely« ; et le dernier morceau, « You’ve Got A Way. » Tandis que son propre sens de la vie de couple s’exprime dans « You’re Still The One » et « When. »

Des chansons telles que « Black Eyes, Blue Tears » et « If You Want To Touch Her, Ask » en disent long sur la volonté d’impact de Shania dans son troisième CD. « Il y avait tant de choses que je voulais atteindre, » insiste-t-elle « Je n’aurai pas pu le faire en moins de 16 titres — chacun d’eux remplit une facette de moi. Peut-être était-ce aussi parce que j’y ai mis du temps, que j’ai juste sentis que je ne pouvais laisser tomber quiconque. »

L’histoire de Shania représente bien le Grand Rêve Américain, qui est, le grand rêve de l’Amérique du Nord, depuis que Shania est née au Canada le 28 août 1965, deuxième enfant des cinq demi-frères & soeurs. Shaniaa grandi à Timmins, dans l’Ontario (à environ 800 km en plein nord de Toronto), où son beau-père, un Indien Ojibway, et sa mère avaient eux-même grandi ensemble. Ils en était fiers mais, en ces temps là, leur existence était pauvre. Ils fallaient lutter chaque jour pour remplir les assiettes mais ils y avait toujours abondance de musique dans le ménage..

Shania empoignait souvent une guitare et se retranchait dans la solitude de sa salle de bain, chantant et écrivant jusqu’à ce que ses doigts n’en puissent plus de douleurs. « Mais j’aimais ça! J’ai grandi en écoutant Waylon, Willie, Dolly, Tammy, tous ceux-là, » se rappelle-t-elle. « Mais nous écoutions aussi les « Mamas et les Papas », les Carpenters, les Supremes et Stevie Wonder. Tous ces nombreux styles de musique auxquels je fus exposée enfant, ont non seulement influencé mon style vocal, mais aussi, le style de mon écriture. » La Maman avait remarqué le talent de sa fille, et Shania fût bientôt propulsée dans les studios de radio et de TV, centres communautaires, maisons de retraite, « partout où ils pouvaient me faire passer. »

Shania était agée de huit ans, lorsqu’elle était arrachée de son lit à minuit pour chanter avec le groupe de la maisonnée dans un club local, après que le couvre-feu légal des boissons alcolisées avait été dépassé. Plus tard, elle passait les étés à travailler avec son père, alors contre-maître d’une équipe de reforestation de douze hommes dans la brousse canadienne, où elle apprit à manier et à tenir la scie à chaîne aussi bien que n’importe quel ouvrier. Pendant l’hiver, elle chantera à nouveau dans des clubs et fera quelques télévisions et radios aussi souvent que son planning scolaire le lui permettra.

A l’age de 21 ans, Shania perd ses parents dans un accident de voiture. Elle prend alors le parti de s’occuper des affaires de ses parents en tant qu’exécutrice et de prendre la responsabilité de trois demi-frères & soeurs qui vivaiaent avec elle. Elle se débrouilla pour garder le foyer grâce à un job à l’hôtel Ontario’s Deerhurst Resort, qui non seulement, lui donnait le pouvoir d’assumer ses nouvelles responsabilités familiales mais aussi qui lui permettait de poursuivre une formation dans tous les aspects de la représentation théâtrale, depuis la comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber à Gershwin et pas mal, d’expérience depuis ses scènes de bar dans lesquelles elles fit ses premiers pas. Après deux années les enfants purent se prendre en charge, allégeant du même coup le poids de ses responsabilités.

C’est en 1990 qu’elle se prenait en charge seule. Se débarrassant de son vrai nom, Eilleen, elle adopte alors le nom Ojibway de Shania, prononcé shu-NYE-uh (shou-Naille-ouh), et qui veut dire « Je suis sur mon chemin ». Le chemin de Shania était tout tracé : une cassette de démo d’une musique originale et une carte routière jusqu’à Nashville.

Bien que Shania avait signé sur la base de ses oeuvres personnelles, son album auto-titré de 1993, présenta seulement une seule de ses chansons, le touchant « God Ain’t Gonna Getcha For That. » qui généra rien moins qu’un simple appel téléphonique, celui d’un admirateur lointain, le producteur de rock Mutt Lange (AC/DC, Cars, Def Leppard, Foreigner, Bryan Adams et beacoup d’autres) qui se trouva pour Shania un véritable supporter, tant pour la voix que pour ses chansons originales.

Shania et Mutt se rencontrèrent en 1993 et se marièrent en Décembre, en même temps qu’ils écrivaient et réglaient la moitié d’une album ensemble. Tandis que l’année suivante se déroulait, ils voyageaient (et écrivaient) à travers les États-Unis, le Canada, l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie et les Caraïbes. Ils commencèrent à fixer les bases du nouvel album à Nashville, qui sera arrangé plus tard et mixé au Québec.

Shania Twain

Les premiers résultat de ce travail, « Whose Bed Have Your Boots Been Under? » entra au Billboard Country Singles en janvier 1995 ; The Woman In Me entra dans le Billboard Country Albums le mois suivant. Le single grimpa à la 11e place puis The Woman In Me était grâtifié du RIAA d’Or.

« Any Man Of Mine » bousculait les graphiques d’écoute, (les charts) en Mai et devint le premier des quatre tubes consécutifs de Shania, qui chacun d’eux restèrent en lice pendant les 20 semaines requises, incluant « (If You’re Not In It For Love) I’m Outta Here! » (b/w « TheWoman In Me (Needs The Man In You)« ), « You Win My Love, » and « No One Needs To Know. »

Deux singles de plus fûrent réalisés fin ’96, « Home Ain’t Where His Heart Is (Anymore) » et la berceuse classique « God Bless The Child » dont les sommes recueillies fûrent affectées aux Enfants à travers le « Kids Cafe/Second Harvest Food Bank » aux Etats-Unis et à la « Canadian Living Foundation » qui distribue des repas au enfants les plus démunis du pays. Tout compte fait, les titres de Shania restèrent plus de 100 semaines au top, une réussite incroyable pour un album sans tournée associée.

Mais avec l’accomplissent de « Come On Over »Shania a fixé toute son attention à préparer sa tournée dont les premières étapes étaient prévues début 1998. « Quand je me produis en tournée, je dois être en mesure de donner un spectacle complet de chansons originales que le public connaît bien ». « C’est idéal, je ne pouvais rien espérer de mieux, car je n’ai rien prévu de tel. Je suis heureuse d’avoir attendu, et je vais donner tout ce que j’ai en moi, pour les fans qui ont attendu aussi à leur tour ».

SHANIA TWAIN EN COUVERTURE

Shania Twain : La Chanteuse la plus Sexy de la Country Music. Élue Meilleure Chanteuse 1999 – USA

En France : 19-25 août 2000 n°1246 / 16-22 septembre n°1805

Télé Star - 19 au 25 août 2000 - n° 1246Télé Poche - 16 au 22 septembre 2000 - n° 1805

COUNTRY – NEW COUNTRY – POP ROCK